Les produits de la boutique

Confitures artisanales

Elles proviennent de mes partenaires Français vous trouverez toutes les informations sur la page partenaires.

3 Agrumes, Abricot, Cerise+anis+gingembre, Cerise Noire, Coing aux épices, Figue, Fraise, Framboise, Fruits rouges, Gelée de mure, Mure, Myrtille sauvage, Pèche au miel, Poire+miel+gingembre et Sureau.

Confiseries artisanales Françaises

Le Calisson

Généralement fait avec du melon confit et des amandes broyées, nappée de glace royale. Cette friandise est souvent parfumée à la fleur d'oranger. Elle se présente toujours sous forme de navette, c’est une spécialité d'Aix-en-Provence depuis le 15 éme siècles.

La violette de Toulouse

Son premier usage remonte au 13ème siècles elle était utilisée pour décorer les plats des nobles et cacher l’odeur des poisons. Bien des siècles plus tard vers le 19ème elle est redécouverte par Adrien Roucolle qui relance la culture et la fabrication des produits à base de violette. Elle se fabrique toujours à partir de la fleur fraîche, cette fleur est ensuite mise à cristallisée dans du sucre, elle est facilement reconnaissable par son odeur délicate et sa belle couleur.

Le nougat de Montélimar

L'histoire veut que vers le 18 éme siècles, le duc de Bourgogne et le duc de Berry s'arrêtent à Montélimar à leur retour d'Espagne. Les habitants leur offrent du nougat pour les accueillir et depuis ce jour cette friandise est toujours associée aux cadeaux. Il se compose d’amandes, de miel, de sucre et de blancs d’œufs battus en neige.

Les bêtises de Cambrai

L’histoire de ce bonbon remonte au 19éme siècles, il serait la création de la famille Afchain. Il provient de l’erreur Émile Afchain qui aidant ses parents à la confection des bonbons dans la confiserie familiale se trompe est dépose de la menthe dans la recette. Cette petite bêtise est bien sûre gardée sécrète par Émile. Ce n’est que quelques jours plus tard que les clients demandent aux parents d’Émile quel est ce nouveau bonbon si délicieux, les parents d’Émile demandent alors des explications à leur enfant et c’est ainsi que ce bonbon est né. En souvenir les parents d’Émile nomment ce bonbon bêtise.

Les pruneaux d'Agen

Le pruneau était un des aliments favori des marins du 17 et 18 éme siècles car il se conserve très bien et il apporte beaucoup de bons sucres. La culture dans la région d’Agen remonte au 18 éme siècles. La fabrication est très simple car il suffit juste de bien choisir les fruits et de les faire sécher lentement pendant environ une journée afin de préserver les qualités et le gout du fruit.

Caramels

Considéré comme un des premiers types de bonbons à base de sucre, cette confiserie a commencé à être fabriquée en Bretagne sous le règne du Roi de France Philippe VI au 14 éme siècle sous forme de caramel au beurre salé. Depuis ce jour il existe une infinité de formes, gouts, et couleurs.

Chuques du Nord

En 1887, Victor Piteau, confiseur du Douaisis, eut l'idée de verser le restant de son café aromatisé à la chicorée sur du caramel. Il le mélangea et le roula dans du sucre de betterave avant qu'il ne durcisse. Il laissa le bonbon refroidir sur une pierre bleue, et constata avec surprise que l'intérieur du bonbon restait tendre. Il baptisa ce bonbon la « chuque du Nord ».

La bergamote de Nancy

La bergamote de Nancy est un bonbon légèrement acidulé, carré, plat, translucide et de couleur dorée, parfumé à l’huile essentielle de bergamote, dont les confiseurs de Nancy en Lorraine ont fait leur spécialité dès le XIXe siècle.